Samedi 2 Mars - 15h00

Eric DROUSSENT - Décalage Immédiat

Près de huit années de travail réunies pour susciter le sourire, la joie et le plaisir. Les natures mortes réanimées d’Éric DROUSSENT entrent en résonance avec celles des grands maîtres que sont Man Ray, René Magritte et bien évidemment Chema Madoz. Prendre des objets du quotidien et leur imaginer d’autres possibles, sortir de notre monde convenu, confortable, prévisible et attendu, en surmontant l’improbable, tel est le voyage auquel ces pages nous convient. Eric Droussent s’est complètement approprié les mots de Marcel Proust « Le véritable voyage ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux ». Son regard parfois grinçant, parfois piquant est systématiquement chargé d’humour. Une seule ligne directrice pour ces créations mises en lumière devant son objectif : faire scintiller les yeux et amener un sourire sur le visage du spectateur.

Préfacé par Julie de Waroquier, photographe et journaliste, ce livre présente près d’une centaine de photos et lève un voile sur les coulisses de ces créations avec quelques making-of.

L'auteur

Éric DROUSSENT a fait ses premiers pas photo avec un appareil argentique, il y a 35 ans. Apprendre à regarder, apprendre à cadrer, voir, pré-voir, se déplacer et anticiper les réglages avant d’appuyer sur le déclencheur. Pas à pas, l’oeil s’est affûté et le geste s’est affirmé. En 2009, il expose en public pour la première fois. Depuis 2016, il présente régulièrement sa série Décalage Immédiat exposée dans des festivals et galeries : Confrontations Gex, Les Photographiques du Mans, Parcours Voie Off Arles.

Portfolio paru dans Chasseur d’Images de novembre 2018

August 01, 2017
Samedi 2 Mars - 16h00

Jacqueline ROBERTS - Nebula

Nebula (en latin : nuage de poussière) est une série de photos réalisée avec le procédé du collodion humide par la talentueuse photographe Jacqueline Roberts. Avant de devenir photographe, Jacqueline a étudié les sciences politiques et a travaillé pour divers organismes internationaux.
Aujourd’hui, elle réinvente la photographie grâce à cet ancien procédé, apparu dans les années 1850 et qui pendant des décennies, a représenté le meilleur de la photographie. Le procédé du collodion consiste à sensibiliser avec du nitrate d’argent une fine couche de collodion photographique qui a été versée sur une plaque de verre ou d’aluminium. Un procédé qui demande du temps, beaucoup de précision , de la passion et qui peut donner un résultat aussi parfait que raté.
Dans la série photo Nebula, la photographe a décidé de photographier la période de transition que l’on a tous connu, celle de l’enfance à l’adolescence. On a l’impression de plonger dans une espèce de faille spatio-temporelle avec d’un côté, la technique photographique très délicate et une période de la vie tout aussi délicate et difficile à expliquer.

L'auteur

Jacqueline Roberts est née à Paris en 1969. Licenciée en Sciences Politiques, elle travaille pour des organisations internationales avant de se lancer dans la photographie. Les photographies de Jacqueline Roberts présentent des portrait intimistes, un regard sur le monde de l'enfance, sincère et teintée d'émotion. Lauréate de plusieurs prix, ses photographies sont en couverture de magazines photo, de livres ou encore d'albums de musique. Autodidacte, J. Roberts travaille principalement à la chambre grand format et privilégie les procédés photographiques anciens.

Ses photos ont été exposées dans de nombreux pays (dont Japon, Taiwan, Allemagne, USA, UK,... ainsi qu'à Fotofever Paris et Bruxelles).

August 01, 2017
Réalisation : AB - Photophiles de Villennes 2018