Les expos

Les Expos

Les expositions intérieures se tiennent dans la salle Fordan, qui communique avec la salle dans laquelle se déroule la compétition. Quelques expositions ont lieu en extérieur (le lieu est précisé dans la description de chaque exposition).


Romeo BALANCOURT

Des cigares et des hommes

Salle Fordan du 6 au 8 mars

Romeo Balancourt est un photographe autodidacte qui a travaillé avec le célèbre Studio Harcourt à Paris pendant plus de dix ans. Romeo a apporté chez Harcourt une fraîcheur et un style distincts. Romeo est un expert et un maître dans les prises de vue en noir et blanc qui rappellent les portraits hollywoodiens des films des années 1940.

Les artistes, acteurs, athlètes, chefs et politiciens français les plus célèbres lui ont fait confiance. Avec son attitude naturelle et amicale, Romeo Balancourt sait mettre ses sujets à l’aise

Son travail a été publié dans de nombreux magazines.

 


Eric FOREY

Geometric Walks

Salle Fordan du 6 au 8 mars

Eric FOREY a commencé la photo à l'age de 12 ans et le virus ne l’a plus lâché. Devenu professionnel en 2010 pour répondre au développement des commandes, il anime des formations, intervient lors de conférences sur la photographie d’architecture ou sur la photographie urbaine devant des clubs photos, des entreprises, des étudiants en architecture…

Il est l'auteur de trois ouvrages à destination du grand public : "Photographier l'Urbain" aux éditions Pearson en 2012,  "Sérial Photographer" aux éditions Eyrolles en 2017 et  "La Photo Urbaine" édité par Compétence Photo..

Il expose régulièrement dans toute la France (Arles, Bordeaux, Toulouse, Paris, Dax, Perpignan, Cholet, Lyon,...)

Il a également été lauréat de plusieurs prix prestigieux, comme les Photographies de l'Année (2 fois en catégorie "architecture"  et 1 fois en "toutes catégories") ou le Prix Ilford pour le noir et blanc.

Il est très régulièrement publié dans la presse internationale.


August 01, 2017

Sidney Léa LE BOUR

L'enfer blanc

Parc Fauvel du 29/02 au 29/03

Née en 1990 à Paris, Sidney Léa Le Bour vit à Nantes. Diplômée en architecture, elle intègre l’ENS Louis Lumière, section Photographie. Photoreporter, elle est irrésistiblement attirée vers l’Est qu’elle parcourt à multiples reprises : traversée du continent eurasien en autostop, reportage hivernal au long cours en Sibérie… Elle enchaîne les défis et les épopées pour photographier des peuples aux antipodes les uns des autres.
La surprise est le moteur de sa création photographique et un élément clé dans le choix de ses projets. L’insolite attire et c’est en voulant montrer ce qui l’étonne et la fascine qu’elle fabrique de l’image. Les corps humains burinés, mous et froissés, les méandres du calcaire, les aspérités de la glace... Son travail a été montré lors de plusieurs expositions collectives dont récemment au festival Visa pour l’Image. Elle est actuellement représentée par l’agence Hans Lucas et la galerie Hegoa.

Exposition extérieure


August 01, 2017

Valérie LEONARD

Black Hell

Parc de la Mairie  du 29/02 au 29/03

Née de parents américains et français, Valérie Leonard a baigné dans un monde d'images. Sa mère était peintre et son père le photographe Herman Leonard connu pour ses photos de célébrités et de jazz. Il lui a transmis sa passion pour la photo, sa curiosité insatiable, son sens du cadre et de la lumière. Dans ses voyages à travers le monde elle se concentre particulièrement sur sa thématique des "travaux d'Hercule", une série de photographies où elle tente de montrer la noblesse et le courage de ceux qui vivent et travaillent dans des conditions difficiles. Ses reportages ont été primés par le National Geographic Channel, le Festival de photojournalisme du Canada, le prix Px3 Paris. Elle a été exposée dans de nombreux pays.

Black Hell : Au Nord-est de l'Inde, la vallée de Damodar est un enfer sur terre. L'extraction du charbon à ciel ouvert a détruit la faune et la flore. La pollution des nappes phréatiques empêche toute culture.
Pour 1 Dollar par jour, femmes et hommes cassent le charbon qu'ils transportent dans des paniers d'osier à même leut tête pour charger les camions...

Exposition extérieure


August 01, 2017

Alain LICARI

Salle Fordan du 6 au 8 mars

Blowin'in the wind

Alain Licari est né en France, a vécu quelques années en Espagne et est actuellement installé à New York. Photographe autodidacte, il est inspiré par la photographie humaniste traditionnelle en noir et blanc et plus particulièrement par quelques grands maîtres tels que Sebastiao Salgado ou Raymond Depardon.

Blowin’ in the Wind
Qui n’a pas eu envie de se faire la malle, de plier bagage ? De claquer la porte et prendre la tangente ? De dire « Merde ! » une bonne fois pour toutes et vivre enfin son rêve ? On y a tous pensé un jour mais hélas, la routine, le confort ou la peur de l’inconnu nous ont ramené à la raison.  Mais pas elle. 
Un jour, Dia a décidé de tout plaquer pour réaliser enfin le rêve de sa vie : prendre la route et vivre dans un van avec ses deux fils, Jagger et Bishop. Depuis mars 2018, dans cet espace itinérant, la famille parcourt les routes des États-Unis au rythme de leurs envies. La mère et les enfants ont aménagé leur nouvelle maison, leur nouvel intérieur, et organisent leurs journées au fil des kilomètres et des étapes. Dans ce huis-clos nomade et intime, ils vont alors réinventer une nouvelle vie de famille et ainsi assouvir leur besoin de liberté. 
A l’automne 2108, pendant plusieurs jours, il a suivi de près Dia et ses fils. Il les a photographiés dans leur nouvelle vie quotidienne, dans les moments simples de ce road trip familial. Il a voulu ainsi montrer un aspect du rêve américain, vu de l’intérieur et loin de l’idée que l’on peut s’en faire.
Outre Paris, il a aussi exposé son travail dans différentes galeries aux États-Unis (New York City, Greenville, Portland) et a été publié dans des magazines tels que F-Stop Magazine, Corridor Éléphant ou encore l’œil de la Photographie.


July 07, 2017

Elvira & James VIL

Les enfants de Mada

Salle Fordan du 6 au 8 mars

Né en 1965, James VIL a découvert la photographie au tout début des années 80. Depuis, cette passion devenue une profession n’a jamais vraiment quitté son quotidien.

 

Depuis 2009, il anime des worshops au Maroc, à New-York, au Myanmar, en Ecosse et à Madagascar. Pendant 4 ans il a animé un atelier de 2 semaines pour SVA, School of Visual Art of New-York.

En 2010, il crée le laboratoire de tirage d’Art, Art Photo Lab, et en 2018, La Place des Photographes à Arles dans le prolongement de l’activité de tirage.

L'association Ensemble pour les enfants de Mada, à laquelle Elvira et James participent activement, a pour objet notamment d'apporter une aide financière et matérielle aux enfants défavorisés de Madagascar et à leurs familles.


August 01, 2017

Les Photophiles de Villennes

Grilles de la Mairie du 29/02 au 29/03

Made in Photophiles

Depuis 2012, année où ils ont remporté pour la première fois la Coupe de France Noir & Blanc, les Photophiles de Villennes se maintiennent au plus haut niveau national puisqu'ils ont teminé 5 fois sur le podium.

Cette exposition présente une sélection des photos présentées pendant cette période. 

Exposition extérieure

July 07, 2017
Réalisation : AB - Photophiles de Villennes 2020